• by Alex HOUPERT
  • 20 March 2018

PUREBREAK

On a tous déjà révisé en musique... Mais réviser GRÂCE à la musique, c'est désormais possible avec Studytracks ! Disponible aux États-Unis et au Royaume-Uni à son lancement, et maintenant en France, l'application propose aux collégiens de 4e et 3e d'apprendre leurs leçons avec des chansons.

Outre les applications trop cool comme Le Tamagotchi (qui fait son grand retour), ou encore Privates, qui permet de supprimer un texto qui n'aurait pas forcément dû être envoyé, une nouvelle application devrait plaire à la fois aux enfants et aux parents ! Et pour cause, Studytracks allie l'utile à l'agréable. Disponible sur iOs et Android pour 4,99 euros/mois et destinée principalement aux élèves de 4e et 3e, elle leur permet de réviser leurs cours en musique.

Réviser grâce au rap, c'est possible !
Le collégien pourra alors choisir parmi 125 chansons aux thématiques différentes et le cours approprié. Rap, R'n'B, Pop... Tous les styles de musique y sont pour réviser les mathématiques, l'Histoire, la Physique ou encore le Français ! "Nous avons dû nous adapter aux goûts très variés des jeunes Français, qui ne se contentent pas seulement de Rap, contrairement aux adolescents britanniques et américains", confie Alexandre Houpert, co-créateur de Studytracks.
125 chansons

De quoi les aider à préparer efficacement le brevet ! "Il est avéré que l'on retient mieux en musique, les troubadours du Moyen Âge étaient d'ailleurs chargés de colporter les nouvelles de villes en villes en chantant à une époque où l'écrit n'était pas accessible à tous, rappelle Emmanuel Bigand, chercheur au CNRS et professeur à l'université de Bourgogne. Toutefois, on ne mémorise pas mieux si les musiques sont décorrélées des textes des leçons, car le cerveau a alors deux types d'informations différentes à traiter. Ce que propose Studytracks est donc intéressant. Ce n'est pas la boîte aux miracles, mais elle assure d'écouter des chansons qui allient les deux pour optimiser le processus de mémorisation".


Et si l'élève a envie de faire avance rapide pour échapper à une partie de la leçon qui ne lui plait pas, il ne pourra pas !