• by Alex HOUPERT
  • 16 March 2018

CNEWS MATIN

De la célèbre chanson de l'Alphabet apprise en maternelle à Michel Sardou qui «repassait ses leçons en chantant», chacun garde en soi un petit air entêtant qui nous rappelle l'école. Un postulat qui a servi de base aux créateurs de Studytracks.


Cette nouvelle appli mobile (iOS et Android) ambitionne de faire réviser les collégiens... en chansons. Des maths aux français, en passant par l'histoire et la géographie, la plate-forme est lancée ce mois-ci et vise particulièrement les élèves de 4e et 3e pour les aider à préparer le brevet.
Lancée il y a deux ans aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, Studytracks a déjà séduit 165.000 adolescents. Cette dernière arrive donc en France.


Concrètement, ce service payant (4,99 euros/mois) donne accès sur son smartphone à 125 chansons sur des thématiques différentes. Il suffit de choisir le cours approprié pour écouter la chanson qui l'accompagne. Toutes ont été écrites et composées à partir de textes proposés par des enseignants de l'éducation nationale.
Et pour accrocher la jeune génération, les compositions s'inspirent des courants musicaux actuels (Rap, R'n'B, Pop...). «Nous avons dû nous adapter aux goûts très variés des jeunes Français, qui ne se contentent pas seulement de Rap, contrairement aux adolescents britanniques et américains», confie Alexandre Houpert, co-créateur de Studytracks.


Un service complémentaire des cours
«Il est avéré que l'on retient mieux en musique, les troubadours du Moyen Âge étaient d'ailleurs chargés de colporter les nouvelles de villes en villes en chantant à une époque où l'écrit n'était pas accessible à tous, rappelle Emmanuel Bigand, chercheur au CNRS et professeur à l'université de Bourgogne. Toutefois, on ne mémorise pas mieux si les musiques sont décorrélées des textes des leçons, car le cerveau a alors deux types d'informations différentes à traiter. Ce que propose Studytracks est donc intéressant. Ce n'est pas la boîte aux miracles, mais elle assure d'écouter des chansons qui allient les deux pour optimiser le processus de mémorisation».


Autre secret des concepteurs de Studytracks, le travail mené sur le rythme et la répétition des paroles. «Il n'y a par exemple aucune rime, sinon on se concentrerait sur la forme et non le fond. Le tout est d'avoir un hook (un crochet) qui va faire que l'on retient les paroles plus facilement. Nous glissons également de temps en temps des textes parlés mais pas chantés, car celà introduit inconsciemment des respirations pour l'auditeur. Enfin, il n'est pas possible de faire d'avance rapide, contrairement à un morceau traditionnel, afin d'obliger les élèves à écouter toute la leçon», explique George Hammond-Hagan, compositeur et créateur de l'application.


Pour s'assurer de rester au plus proche des goûts musicaux de la nouvelle génération, ce dernier s'entoure de son fils de 18 ans, Paris, et fait appel à des panels d'élèves, qui donnent leur avis sur la pertinence des choix musicaux. «La dimension rythmique est essentielle, car il y a un synchronisme qui se met en place», ajoute Emmanuel Bigand. Déjà testé par certains élèves dans des classes pilotes, Studytracks semble plutôt plébiscité.


Studytracks, sur iOS et Android, gratuit au téléchargement, 4,99 euros/mois.